retrecir le texte  agrandir le texte

Chasse en forêt domaniale

La saison de chasse débute !

La chasse est indispensable à la gestion durable des forêts et se pratique de diverses manières.

Comme les saisons précédentes, la chasse se déroulera certains mardis de décembre à février, dans la forêt domaniale de La Grange.
Au cœur d’un territoire densément urbanisé, la forêt domaniale de Notre-Dame reste un espace naturel accueillant une faune riche comme les chevreuils et sangliers.
Ceux-ci nécessitent cependant une régulation par des actions de chasse.
Sans cela, les populations augmenteraient rapidement ce qui deviendrait préjudiciable au renouvellement de la forêt.
Les sangliers attirés par les abords des villes causent parfois d’autres désagréments : accidents de la circulation et dégâts aux propriétés, clôtures et jardins.
Pendant cette période, promeneurs, randonneurs, chasseurs, cavaliers
et cyclistes partagent le même espace.

L’ ONF invite chacun à être attentif à la signalisation mise en place : panneaux d’information et rubalises apposés, voies d’accès coupées.
Il est déconseillé de pénétrer dans les sous-bois ainsi que d’emprunter les allées des zones chassées.

Dates dans le secteur de Limeil-Brévannes :
- 6 et 13 Décembre 2022
- 10, 17 et 24 Janvier 2023
- 7 Février 2023

À quoi sert la chasse ?
La forêt de Notre-Dame compte 2 types de grands animaux : sangliers et chevreuils. Dans leurs premières années, les arbres sont fragiles.
De faibles hauteurs, ils sont accessibles à la dent des chevreuils. Herbivores, ces derniers consomment les bourgeons et les feuilles des jeunes arbres. Le sanglier, en fouillant le sol à la recherche de nourriture (glands et larves), déracine les plants puis consomme les fruits des arbres. Présents en trop grand nombre, les chevreuils et
sangliers compromettent la régénération de la forêt.
Les répercussions dépassent le strict cadre forestier : accidents routiers, clôtures abîmées et jardins labourés en lisère, dégâts sur les
parcelles agricoles.
Sans régulation, les populations décupleraient rapidement. La chasse limite leur population afin que la forêt puisse se renouveler. Un plan de chasse, validé par le Préfet, définit le nombre de chevreuils à prélever chaque année.

RESTEZ INFORMÉ EN TEMPS RÉEL AVEC L’APPLICATION MELCKONE
Les jours de chasse, l’application mobile Melckone vous indique en temps réel
les zones concernées. Destinée aux promeneurs, randonneurs, cavaliers,
vététistes et, plus largement, à tous les utilisateurs de la forêt, elle vise à faciliter la cohabitation entre tous les usages.
Disponible gratuitement sur l’Appstore et Google Play

- Télécharger l’offre d’emploi